Steve BAKER

,
Steve BAKER

Ce pilote américain discret qui a fait trembler les plus grands à la fin des années soixante-dix est toujours heureux de répondre à notre invitation. Présent en 2017 pour fêter les 40 ans de son titre sur 750, il revient en 2020, fidèle parmi les fidèles des COUPES MOTO LEGENDE sur le circuit de DIJON-PRENOIS.

Sa carrière :

Champion du monde en Formule 750 en 1977 et vice-champion du monde 500cc en 1978

L’Américain Steve Baker est né le 5 septembre 1952 à Bellingham dans l’Etat de Washington. Très jeune, son père l’initie aux joies de la moto et il se voit bientôt offrir une 80 Yamaha.

Dès 1969 il s’engage régulièrement sur des courses de dirt-track. Ses résultats prometteurs encouragent un concessionnaire Yamaha à le soutenir ainsi qu’un représentant du constructeur Suzuki.

Très vite, Steve Baker devient un compétiteur expérimenté et se lance à l’assaut des courses californiennes avec succès. En 1971, il se classe second de la section novices à Daytona et obtient le titre de vice-champion du Canada en 250 et 350cm3. Il remporte les 2 titres l’année suivante.

En 1975, il fait son retour à Daytona où il se classe second sur une Yamaha 750 TZ puis invité aux 200 Miles d’Imola il termine troisième. La même année sur le circuit Paul Ricard, il signe le meilleur temps aux essais et bat ainsi le record du circuit au nez et à la barbe des plus grands noms du sport moto dont Giacomo Agostini et Johnny Cecotto.

En 1976, Baker reprend le chemin des compétitions américaines et canadiennes. Sur la toute nouvelle TZ 750 d’usine, il remporte une longue série de victoires. De retour en Europe, il brille aux 200 Miles d’Imola mais aussi en Angleterre à Brands Hatch et à Oulton Park.

La saison suivante, Baker tient le haut de l’affiche en Formule 750. Montant sur la première marche du podium à cinq reprises en dix courses, il remporte le titre, devenant par la même occasion le premier Américain à remporter un titre sanctionné par la FIM.

Engagé ensuite par Yamaha en catégorie 500cc il obtiendra six podium à la fin de la saison et il devient vice-champion du monde derrière Barry Sheene.

Il court ensuite au sein de l’écurie Suzuki.Septième en fin de saison, il se brise une jambe et un bras en chutant et décide de mettre fin à sa carrière en compétition.

Compétences

Posté le

5 mars 2020