Très fidèle pilotes des Coupes Moto Légende depuis plus de 15 ans, Louis faisait vraiment partie de nos «très gentils pilotes…

“Louis Oulevey (Loulou pour les amis) vient de nous quitter, après quelques années de compagnonnage avec un cancer de la prostate qu’il traitait par le mépris. Il avait tellement mieux à faire, bichonner et piloter ses Bultaco, continuer à collecter des documents, aider les amis à trouver des machines exceptionnelles. Ces dernières années, il passait beaucoup de temps avec le collectionneur italien Pochettino et avait aidé à rassembler la collection d’URS d’un ami lyonnais.

Car Louis (né en 1942) était Lyonnais, même s’il a passé de longues années à Genève et laissé croire qu’il était suisse. Il y animait une société d’import-export spécialisée dans les accessoires et équipements pour la compétition. Membre du Norton Club de Genève dès la fin des années 50, il commence à courir en 1959 avec une 125 Liberia. On le verra passager de side-car, pilote de 500 Manx Norton. Il était l’une des mémoires du motocyclisme à Lyon où il avait côtoyé les préparateurs Spaleck et surtout le père Valentin.

Dans les années 70, il fait des rallyes, participe au Tour moto, à des courses d’endurance sur une 250 Suzuki puis, à la fin des années 80, il embraye sur la vogue des courses d’anciennes avec une 350 AJS. Sa passion pour les Bultaco l’avait amené à collecter d’innombrables documents, et à en restaurer ou reconstruire différents modèles de course, dont la toute première 175 apparue en 1960. Certaines de ses motos furent d’ailleurs immortalisées dans la rubrique Studio de Moto Légende.

Il était un joyeux compagnon intarissable dès qu’il parlait des hommes ou des motos qui le passionnaient : Bultaco, Fath, la famille Valentin, Fred Tran-Duc qu’il avait hébergé un certain temps et tant d’autres … Moto Légende s’associe à la douleur de son épouse et de ses enfants.”

Jacques Bussillet