Trois titres de champion du monde en 250 et 500 cm3.

Sa capacité à mémoriser rapidement un circuit inconnu lui a valu le surnom de “E.T.”, et sa rapidité à filer tout seul devant, celui de Fast Freddie. Le triple champion américain a été le dernier à gagner la course dans les catégories 250 cm³ et 500 cm³ dans la même journée et à être champion du monde dans ces deux catégories dans la même saison. C'est en 1985, qu'il tente et réussi ce pari, viser deux titres mondiaux. Il réalise alors une saison parfaite en 500 cm3. Il gagne tout, pulvérise tous les records, accumule les victoires. Vu depuis le bord de piste, il semble presque débarquer d'une autre planète, offrant aux spectateurs médusés un festival d'habileté et de vitesse. Mais fin 1985, ses deux titres en poche, il est victime d'une chute assez banale qui met fin à sa carrière, après une saison 86 plutôt décevante.

Sa trajectoire en Grands Prix, aussi brève que fulgurante, a laissé une empreinte bien présente dans les esprits des passionnés de course plus de trente ans après qu'il a abandonné la compétition, en pleine gloire.