La RCB de Léon et Chemarin

Il y a trois ans, deux copains de lycée, quinquas mais pas encore tout à fait sortis de l'adolescence et passionnés de Honda (surtout de RCB pour le premier) Patrice Bédier et Jean Caillou, se sont mis en tête de reconstruire au plus près de l'origine une des fameuses RCB de l'armada qui a régné sur le tout nouveau championnat d'Europe d'endurance à partir de 1976.

Il fallait s'y prendre tôt pour être prêt pour le 40e anniversaire de la bête, le but étant de la présenter en démonstration, si possible avec des pilotes de l'époque. Le carnet d'adresses de Jean, bien étoffé depuis ses restaurations d'autres Honda d'usine (trial, Dakar...) a permis de trouver un nombre impressionnant de pièces d'origines, à commencer par le somptueux réservoir offert par Guy Coulon (Tech3).Le cadre a été refabriqué au modèle, le reste de la partie-cycle étant cent pour cent d'origine.

Si au départ le moteur RCB, introuvable, devait être remplacé par un hybride de CB750 F2 et de 900 Bol d'Or, les deux compères ont depuis trouvé les bouts de quasiment tout un moteur d'usine ! Sauf la culasse, mais grâce au prêt d'une vraie, ils ont maintenant entrepris d'en faire refaire une à grands frais (toutes leurs économies passent dedans)...

En attendant la moto est équipée d'un moteur double-arbre de série qui va quand même pas mal et qui « sonne » comme le vrai, le RCB ayant donné naissance à toute une lignée d'excellents moteurs chez Honda.

Avec le carénage aux couleurs de Léon et Chemarin, leurs idoles de l'époque, les encouragements des amis de Christian Léon (Moto-Club de Pontoise 95) et de Jacques Bussillet (auteur du livre sur Christian), de plusieurs anciens pilotes Honda France, des clubs Japauto et CB750 et des internautes, la moto du Team-RCB (pour Racing Caillou-Bédier) a fière allure et devrait attirer l'attention des nombreux amateurs de cette glorieuse épopée du sport motocycliste français lors des prochaines Coupes. Surtout si Jean-Claude Chemarin roule dessus !

Merci à Jean Caillou pour nous avoir résumé l’aventure.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire