Kork Ballington, une volonté farouche

Au milieu des années 70, le pilote sud-africain Hugh Neville Kork Ballington s’est adjugé quatre titres mondiaux en Grands Prix 250 et 350 cm3. Ces victoires, il les doit à un esprit d’acharnement et envie de vaincre qui l’animent depuis tout jeune.

Kork est un jeune homme discret, souriant et affiche une décontraction qui cache, en réalité, une volonté de fer. Non seulement il veut devenir pilote de course mais il veut en découdre en Grands Prix. A 16 ans (âge légal pour obtenir le droit de courir), il dispute sa première course et termine 3e sur un 50 Honda sur gonflé avec lequel il devient champion du Natal (la région de Durban), l’année suivant. Nous sommes en 1968. Au fil des saisons, son pilotage progresse au même rythme que les compétences de préparateur de son frère et il remporte le titre de champion d’Afrique du Sud des 500 en 1972.
Ils passent les années 73, 74 et 75 à se tailler une légitimité dans le milieu de la course au guidon de Yamaha, mais surtout de Kawasaki. En 1976, il dispute quatre Grands Prix avec des résultats inégaux. À cette époque, il ambitionne déjà qu’une chose, être champion du monde. L’année 1977 verra son acharnement récompensé : il est approché par Stan Shenton, le patron du team Boyer-Kawasaki. En 1978, au guidon de sa nouvelle Kawasaki 250, Kork mène une campagne victorieuse et accède au titre suprême qu’il s’adjuge aussi en 350. En 1979, sa 250 est une arme absolue. Le Sud-africain en fait ce qu’il veut et il assomme littéralement la catégorie, mais ne néglige pas pour autant les 350. Les années suivantes sont plus laborieuses, en grande partie parce que la catégorie 500 prend le pas sur les autres. Une nouvelle machine mal conçue et des ingénieurs japonais rigides auront raison de la ténacité de Kork qui mène des batailles perdues d’avance. Fin de saison 1982, Kawasaki décide de tout arrêter. Pour Ballington, c’est la fin d’une belle aventure en Grands Prix.

Kork Ballington sera présent pour la première fois aux Coupes Motos Légende et roulera en série A.

kork-ballington-kawasaki-h1-r-a-859x570

(Vous pouvez retrouver un article complet signé Jacques Bussillet dans Moto Légende n° 268 en kiosque le 15 juin).

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire